FIJEV 2016 : les jeunes au cœur de l’économie verte

Par Simon Méthot, Agent de projet au Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada)

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a réussi à mobiliser une centaine de participants au Forum international jeunesse « Emplois verts »  qui s’est tenu à Moncton au Nouveau-Brunswick du 20 au 24 juin.

L’OIF aspire ainsi à accélérer la création de liens et le partage d’idées entre les jeunes porteurs de projets et les experts de l’économie verte. Parmi ceux-ci, les jeunes ont pu rencontrer M. Mustapha Kamal Gueye du Bureau international du Travail et Nicolas Turgeon du Centre de recherche industrielle du Québec.

Logo du FIJEV 2016 à Moncton

FIJEV unit trois des cinq enjeux du RDÉE Canada : la francophonie économique canadiennel’économie verte et la jeunesse économique. En tant que partenaire, le RDÉE Canada et ses membres ont mandaté une équipe d’experts, issus de son réseau pan-canadien, afin de bien outiller les jeunes porteurs de projets qui transforment les défis environnementaux en occasions d’affaires.

Les rencontres entre les jeunes de l’espace francophone du monde entier et les spécialistes francophones canadiens du développement économique ont permis des échanges valorisants, motivants et pertinents.

« Développer l’économie verte est très encourageant pour notre avenir proche et pour les générations futures » confirme Patrice Gauthier, directeur général par intérim du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), présent pour répondre aux questions des jeunes et fournir des conseils en lancement d’entreprise.

Au cours du Forum, les jeunes ont aussi pu participer à un vaste programme d’ateliers portant sur diverses thématiques en lien avec l’économie verte.  Le RDÉE Canada et les représentants sur place de son réseau ont animé les ateliers suivants :

  • L’étude du marché – Identifier les tendances de l’économie verte, présentée par Simon Méthot du RDÉE Canada;
  • L’accès au financement pour le démarrage d’entreprise, présenté par Joel Lemoine du Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba.

Au cours des ateliers, les experts ont pu également partager quelques pratiques exemplaires mises en œuvre par le RDÉE Canada et ses membres, telles que :

 

Lors du Forum, l’OIF a également mis en place des sessions de partage entre les experts et les représentants institutionnels. Ainsi, madame Elise Tessier, directrice générale adjointe du RDÉE Canada, a animé une discussion au sujet des « Mécanismes de financement de projets d’emplois verts ». Elle a  mis en avant comment le RDÉE Canada et son Réseau interviennent auprès des jeunes, identifiant les défis communs et les objectifs visés, et ce, afin de maximiser l’impact positif du financement qui est, somme toute, trop souvent limité.

FIJEV2016 a aussi donné l’occasion aux participants de présenter les projets verts qu’ils ont développé dans leur communauté.

Lors de sa visite de la multitude de kiosques, Elise Tessier a été chaleureusement accueillie par les jeunes. Soulignons que, des quelques projets les plus intéressants, elle a retenu les suivants :

  • Vietnam : Production et distribution de produits artisanaux, de broderie ancestrale sur des vêtements, chaussures, sacs, robes, etc.
  • Afrique de l’Ouest : Récupération de noyaux de mangues pour la production de produits cosmétiques adaptés à une clientèle à peau noire.
  • Espagne : Formation technique en santé et pharmaceutique dans la région des Comores pour offrir les soins médicaux de base et réduire le taux de mortalité.

Finalement, les jeunes porteurs de projets entrepreneuriaux et créateurs d’emplois verts ont eu la chance de relever un défi de taille! Ils ont présenté et défendu leurs plans d’affaires devant un jury international. Les dix projets les plus porteurs ont été récompensés d’un accompagnement technique, sous forme de mentorat, et chacun recevra une bourse de 4 000 € pour la réalisation de son plan.

Pour télécharger la liste complète des lauréats du FIJEV 2016, cliquez ici.

Photo de famille FIJEV 2016

Photo de famille FIJEV 2016

image groupe 2

Transformer l’économie globale en une économie verte est indubitablement au cœur des enjeux de développement durable pour les années à venir. Ce sont les jeunes de la génération actuelle qui auront à naviguer au travers des défis afin de découvrir les occasions d’affaires qui s’y rattachent. C’est dans cet axe que le RDÉE Canada participe activement au développement de stratégies d’intervention auprès de la clientèle des jeunes francophones au Canada afin de favoriser l’essor de sa population francophone et acadienne et d’assurer leur contribution à la croissance nationale et internationale.

Pour de plus amples renseignements :

Simon Méthot

Agent de projets, RDÉE Canada

Téléphone : 613-244-7308, poste 208

Courriel : simon.methot@rdee.ca

Brazzaville : ouverture des travaux des ateliers de formation sur le web 2.0 et d’échanges sur le projet ARDYIS

Le campus numérique francophone de Brazzaville a hébergé ce matin du lundi 16 septembre les travaux des ateliers de formations sur le web 2.0 et d’échanges sur le projet ARDYIS organisés par le CTA en partenariat avec l’association Azur Développement et l’IPRC. Réunissant une vingtaine de jeunes venant de la sous-région de l’Afrique centrale entre autres la République démocratique du Congo, le Congo, le Cameroun, la République centrafricaine, Sao Tomé et le Tchad. Cette formation de 5 jours se focalisant sur les blogs et l’agriculture, s’inscrit dans le cadre du lancement de la deuxième édition du concours de blogs « YoBloco Awards » (Prix des meilleurs blogs sur la jeunesse et l’agriculture) organisée par le projet ARDYIS.

Arrivés pour certains depuis vendredi, d’autres samedi et le peloton le dimanche soir, ces participants ayant des profils diversifiés ont tous en commun un esprit déterminé, celui de concilier les TICs au domaine de l’agriculture pour en faire un développement.

Photo(crédit:Un voyageur)

Photo (crédit: un voyageur)

Les moments forts de l’atelier

Ce lundi 16 août, l’atelier a commencé par le mot de bienvenue par la directrice exécutive de l’Association Azur Développement, Mme Sylvie Niombo qui a d’abord remercié les participants de leur présence et a exprimé l’attachement de sa structure à ces assises. Elle a continué son intervention en remerciant les partenaires ayant permis l’organisation de ces ateliers. Après la présentation des participants et organisateurs, la séance de formation a commencé autour de 10 heures. Une introduction au web 2.0 a été faite par deux formateurs de l’équipe de l’IPRC. Une approche participative a permis aux participants de faire la différence entre le web 1.0 et celui du 2.0 qui est une nouvelle génération basée sur l’interaction et la création de communauté dans le but de partager.

Photo(Crédit: Baba Mahamat)

Photo (Crédit: Baba Mahamat)

Après une pause-café de 30 minutes, la formation a continué avec l’introduction aux blogs en touchant du doigt l’utilité des blogs de nos jours et surtout ceux qui l’utilisent dans le domaine agricole. La suite du programme de la journée a été marquée par un jeu de société qui a permis d’égayer les acteurs de la formation après le déjeuner servi autour de 12 heures 30 minutes. Le dernier point de la première journée a concerné l’accès sélectif de l’information à travers les recherches avancées et les flux RSS.

Baba Mahamat et un participant cogolais

Autour de 17 h 30 minutes, le bus qui assure le transport des participants entre l’hôtel et le lieu de la formation a repris le chemin des deux hôtels où sont hébergés les participants, avec a son bord l’ensemble des jeunes venus des différents pays.

Un dimanche de découverte et d’échanges pour les participants

Arrivés pour la plupart le samedi dans la soirée, les participants résidant au RHM (Résidences hôtelières de Moungali) ont profité de la journée du dimanche 15 septembre pour mieux se connaître et échanger sur leurs différentes organisations. Des partages qui ont été extrêmement fructueux dans la mesure où chaque personne s’est sentie dans le groupe en profitant de moments pour mieux apprendre de son collègue.

Photo(Crédit: Ngouambe Nestor)

Photo (Crédit: Ngouambe Nestor)

En début de soirée après la visite des responsables d’Azur Développement, 9 des 10 participants de RHM se sont rendus à côté de l’hôtel de ville, précisément au sein de l’immeuble qui abrite l’exposition sur Pierre Savorgnan de Brazza, un explorateur français et père de la capitale  congolaise. La visite a pris fin après avoir contemplé le Beach qui se trouve à quelques kilomètres en face de la ville de Kinshasa. Vers 18 h 30, toute l’équipe a rebroussé chemin vers l’hôtel.

Photo(crédit : Un passant)

Photo (crédit : un passant)

La formation devrait reprendre demain matin, à 9 heures toujours dans une salle au sein du campus numérique francophone de Brazzaville.