Oh Dieu, vient sauver mon pays car il est mal-en-point !

C’est avec un cœur serré et une déception paroxysmique que j’ai décidé de parler des événements qui secouent mon pays depuis quelques semaines déjà. On espérait laisser derrière nous tout ce cycle de violence qui avait fait beaucoup de victimes, surtout des innocents, pauvres femmes et enfants par milliers dans le passé. Mon pays, celui que je chérie et que je défends corps et âme, va très mal. C’est avec des larmes aux yeux que je saisis cette opportunité à travers cet article pour partager avec vous, mes compatriotes de toutes les couches, mes frères africains, nos alliés occidentaux et tous ceux qui, de loin ou de près connaissent ce petit pays qui est le mien.

On ne choisit pas sa terre lors de la naissance, mais Dieu nous envoie sur une terre qui devient le nôtre au jour de la naissance. Me voici Centrafricain, pauvre Centrafricain que je suis ! Peu importe mais la réalité est que quand j’ai eu des occasions pour me déplacer hors mon pays, j’ai été le fruit de tous les maux : rébellion, mutineries, coup d’état, grève, vol, coupeurs de route, dégradation des infrastructures publiques, pauvreté, corruption, népotisme, favoritisme, clanisme, et j’en passe.

A l’extérieur de mon pays, je ne suis absolument rien comme l’est maintenant un Malien. Je ne suis rien et je le suis mille fois et surtout foutu car si rien n’est fait, je souffrirais avec tous ceux qui en ont marre de toutes ces situations de guerre qui ne s’arrêtent jamais. Oh mon Dieu, pourquoi tout cela arrive chez moi ? Pourquoi toutes ces victimes, ces tueries ? Pourquoi cela arrive à moi et à mes compatriotes ? Pourquoi cela arrive à un pays africain ? Pourquoi ? Pourquoi ? Je souffre et mon âme est agonisante. Mon âme ne peut pas être guérie, je suis très affaibli par tout ce qui se passe dans mon pays.

Oh mes frères, pourquoi ne pas nous aider ? Pourquoi ne pas mettre fin à toutes ces atrocités ? Pourquoi moi ? Pourquoi ma terre ? Pourquoi la RCA, est-ce la fin du monde en Centrafrique ? Pourquoi ces pauvres parents habitant dans les provinces sont-ils en train de souffrir ? Pourquoi les populations des arrières pays doivent-ils fuir à chaque fois ? Pourquoi malgré la marche organisée dans différentes villes de la RCA, on ne peut pas dialoguer ? Pourquoi toujours les armes entrainent-elles des larmes ? Pourquoi envisage-t-on toujours la force au lieu de favoriser le dialogue et l’harmonie entre nous ? Pourquoi cette haine qui nous ravage ? Pourquoi ne pas être des patriotes ? Pourquoi déteste-on ce pays ? Pourquoi nous entretuer pour des intérêts personnels ? Pourquoi refusons-nous de voir les choses en face et de se dire que nous sommes tous coupables à un moment ou à un autre ?

Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ne comprenons nous pas que les armes détruisent les vies humaines et que seul l’esprit d’entente et de cohésion peut nous sortir du trou que nous ne cessons de creuser ? Pourquoi même continuer de creuser ce trou qui est déjà béant ? Pourquoi aimons-nous toujours avoir des intermédiaires ou bien des médiateurs pour résoudre nos différends ? Pourquoi nous ne savons pas que nous devons nous donner la main pour avancer comme les autres pays ? Pourquoi il n y pas d’amour dans nos cœurs ? Pourquoi nous faisons subir tout cela à de pauvres enfants innocents qui ne méritent aucunement cette souffrance que nous leur infligeons ? Pourquoi ne comprenons-nous que c’est un fratricide que nous réalisons depuis le commencement des conflits armés ? Pourquoi ne devrons pas tous nous levé comme un seul homme, DIRE NON AU RECOURS A LA FORCE, ET FAVORISER UN DIALOGUE SINCÈRE ?

Mon âme agonisante est mourant… Le plus important pour moi est que le message passe ! Et si nous diffusons ce message autour de nous, et que nous prenons conscience du danger qui guette notre pays, nous devons agir tous pour que la paix soit la panaché de toutes les catégories et couches sociales !

The following two tabs change content below.
eyesango
Citoyen du monde. Originaire de la Centrafrique, travaillant à Douala, diplômé en informatique activiste des Droits humains, leader d'opinion, voyager et échanger est ma passion...

7 réflexions au sujet de « Oh Dieu, vient sauver mon pays car il est mal-en-point ! »

  1. Grandiaye dit :

    Afrique crise – Tristes tropiques des tribus de singes supérieurs armés engagés dans des combats de coqs gaulois pour le contrôle de républiques bananières
    « Les élus de la nation exigent la paix en Centrafrique avec le départ sans condition de Bozizé » Bozizé dégage libérez le peuple centreafricain ça suffit maintenant.
    Debout trouvez le mouvement en marchant
    Citoyen lambda patriote du lumpeun d’afrique

  2. RitaFlower dit :

    Il faut IMPERATIVEMENT STOPPER l’ARRIVEE des REBELLES dans la CAPITALE BANGUI sinon ils prendront tout le PAYS.Je ne comprends pas bien la POSITION de cette Fameuse Communauté Internationale.L’armée Centrafricaine doit se tenir prete à défendre sa patrie,au péril de leurs vies et ainsi sauver la vie de milliers d’innocentes victimes. Je ne crois pas que le régime en place a le temps de proposer un dialogue franc.Le temps presse.Il faut agir vite et bien.Courage à toi,cher frère.Solidarité d’une compatriote ivoirienne qui te soutient.Que Dieu te garde et te donne la force de te battre avec tes armes à toi…l’écriture sur la toile.FAITES PASSEZ le MOT,chers AMIS.

  3. Merci bien Rira Flower pour ton commentaire. Nous souhaitons tous que ce dialogue sincère ait lieu afin de remettre encore une fois de plus les points sur les i et faire renaître à zéro un climat de paix et de stabilité politique dans notre pays. Pourquoi nous refusons de nous comprendre alors que nous sommes tous d’un même et unique pays?

  4. Merci aussi à mon frère Grandiaye pour son soutien. Les marches c’est bien beau mais cela ne va pas résoudre la situation actuelle du pays. Le peuple doit économiser le peu de souffle qu’il disposer pour la suite des événements. déjà ce matin, on annonce la fermeture de l’ambassade des USA en Centrafrique et l’expatriation du personnel ainsi que du personnel de l’ONU. Les choses vont de mal en pie, Oh mon Dieu pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *